CAMAIR-CO: DU REVE AU CAUCHEMARD

Avr 5, 2021 Société
LOGO DE CAMAIR-CO

Dans l’article  précédent nous vous parlions de comment faire pour avoir une bonne plantation d’avocatiers, aujourd’hui nous parlerons de la Cameroon Airlines company, en abrégé Camair-co.

Elle vois le jour lors du décret présidentiel n°2006/293 du 11 septembre 2006 et avec pour seul actionnaire l’état du Cameroun. La Cameroon Airlines corporation en abrégé CAMAIR-CO viens remplacer  la CAMAIR (Cameroon Airlines) qui avais déjà son lot de scandale financier lie à une mauvaise gestion.

Avion de la CAMAIR ancienne compagnie aérienne du Cameroun
Avion de la CAMAIR ancienne compagnie du Cameroun

C’est plus précisément le 28 mars 2011 que « l’Etoile du Cameroun », la toute nouvelle compagnie fit son vol inaugural. Un vol domestique Douala-Yaoundé-Douala et un vol long-courrier Douala-Yaoundé-Paris le même jour. Une initiative qui vient ainsi combler les attentes de nombreux camerounais qui rêvaient d’avoir une flotte nationale. Ils voulaient un porte-drapeau du pays au-delà de nos frontières. Le rêve de posséder  la compagnie leader reliant la façade atlantique de l’Afrique au reste du monde.

Avion de CAMAIR-CO
BOEING 737-700 de CAMAIR-COVol inaugural de CAMAIR-CO le 28 mars 2011

Malheureusement au fil des années l’Etoile du Cameroun ne va pas montrer l’image tant attendu par tout un peuple. Au contraire la Cameroon Airlines corporation va aidé par ses prestations assez pitoyables, provoquer une déferlante de critiques négatives sur tous ses services. Les retards chroniques et les annulations de ses plans de vols lui ont même value le nom de « Air peut-être ». Elle sera même obligé de fermer  ses locaux à Paris.

Avant d’y parvenir il serait logique de parler d’entrée de jeu de savoir qui est-elle réellement. Ensuite de voir comment est-ce quelle fonctionne et pour quel but.

PRESENTATION GENERALE DE LA CAMEROON AIRLINES CORPORATION

CAMAIR-CO : QUI SONT ILS ?

Avec à sa tête Louis George NJIPENDI KOUOTOU comme directeur général, la CAMAIR-CO est une compagnie qui existe depuis le 11 septembre 2006.Elle a son siège social à Douala au quartier Bonanjo BP 4852. Elle vient ainsi remplacer la CAMAIR qui va être liquidé en 2008. Avec un capital de 21 856 000 000 FCFA, la compagnie possède une flotte de 06 aéronefs composé d’un Boeing 767-300, deux Boeing 737-700, deux MA60 et une Q400.

L’Etoile du Cameroun assure les livraisons internes (vols domestiques) et internationales pour le transport des passagers et du fret. Parmi ses dessertes extérieures nous avons Afrique de l’Ouest (Cotonou, Dakar, Abidjan, Lagos), en Afrique Centrale (Ndjamena, Bangui, Libreville) en plus de ses locaux à Paris.

Étant donné que la compagnie camerounaise est née d’un décret présidentiel alors comment est-ce qu’elle fonctionne?

CAMAIR-CO: COMMENT FONCTIONNE T’ELLE?

Etant l’unique actionnaire, l’Etat du Cameroun est la seule source d’investissement de la compagnie. Donc elle appartient au peuple camerounais. C’est donc l’argent du contribuable qui est injecté dans les caisses de la société chaque fois que le besoin se fait sentir. Les dividendes de la compagnie font ainsi le chemin inverse vers les caisses de l’Etat. Elle est placée sous la tutelle technique du Ministère des transports. La tutelle financière est assurée par le Ministère en charge des finances qui préside l’assemblée générale.

Autre que de relier les pays, les peuples et les cultures, la compagnie aérienne camerounaise a pour buts d’assurer une activité rentable et fiable. Et une passion pour l’innovation et l’excellence centrée sur la clientèle. Elle doit aussi participer au développement économique du pays  par le transport des biens, des personnes et l’accompagnement de l’activité touristique.
Cependant les espoirs prospérités que les populations camerounaises ont nourri vis à vis de leur compagnie nationale vont peu à peu disparaitre tout comme le rendement de la compagnie.

LA CRISE CONTINUELLE DE LA COMPAGNIE.

Financièrement parlant l’Etoile du Cameroun va devenir un véritable pour son actionnaire principale qui est l’Etat du Cameroun.

LES DIFFICULTES FINANCIERES DE LA COMPAGNIE

Ces dernières années l’étendard du drapeau camerounais dans le milieu aérien va s’avérer être un véritable gouffre financier pour la nation. En effet la trésorerie de la compagnie n’a fait que chuter au fil des années. Malgré les différents plans de redressement lancés. Le premier en 2009 avec la compagnie allemande LUFTHANSA. Le deuxième en 2013 élabore en interne dans le but d’apurer les dettes grandissantes de la compagnie. Le dernier est celui institue par le géant constructeur avionique BOEING.

Toutes ces tentatives vont se solder par une trésorerie en berne. A partir de la, un conflit va naitre  entre la direction générale de la compagnie et l’Etat camerounais. Ce qui lance une valse de succession a la tête de la direction de CAMAIR-Co. Avec l’abandon de certaines lignes, la compagnie est passée d’un chiffre d’affaire mensuel 26,6 milliards de F CFA a 200 millions de F FCFA en 2018. Les trois dernières années l’Etat à injecter pas moins 2,5 milliards de F CFA dans les caisses de la compagnie. Des subventions sans retour positif pour un énième relèvement.

ERNEST DIKOUM ex Directeur General de CAMAIR-CO
ERNEST DIKOUM ex Directeur General de CAMAIR-CO

L’ex-directeur général de la compagnie ERNEST DIKOUM prenait pour seul responsable du mal-être de la société le pouvoir de Yaoundé. Il accusait l’Etat  « ne pas respecter le cahier des charges ». Ce pouvoir qui avait décidé que tant que le directeur en place sera là il n’y aura pas injection de capitaux pour éventuellement envoyer ses aéronefs en maintenance.

Par conséquent les effets néfastes liés aux résultats enregistrés dans la compagnie ne vont pas tarder a l’achever.

LES MANIFESTATIONS DE LA CRISE DE CAMAIR-CO

MA60 de CAMAIR-CO
MA60

A partir de 2018, l’Etoile du Cameroun a vu son chiffre d’affaire chuter considérablement. Pour cause, la compagnie n’avais plus d’argent pour envoyer ses principaux avions en maintenance. Ses nombreux retards et annulations de vols ont provoqué un vent médiatique de railleries des usagers. Ils ont même baptisé la compagnie « Air peut-être ». Par conséquent elle a été obligée d’arrêter ses dessertes vers l’extérieur dont vers Paris pourtant grand pourvoyeur de recettes. Ensuite sen suivra trois mois d’arriérés de salaires parce que la trésorerie est à sec. Avec deux seuls appareils à sa disposition (MA60 et un Bombardier Q400), la compagnie s’est recentrée sur les vols domestiques. C’es ainsi que son chiffre d’affaire va chuter  a 200 millions de F CFA. La population va jusqu’à se désolidariser de la compagnie.

EMBRAER Q400
EMBRAER Q400 de CAMAIR-CO

En 2020, avec la fermeture des frontières liée à la pandémie du Corona virus, le secteur de l’aviation va  cesser tout activités. Ce qui sera un véritable coup de massue pour l’Etoile du Cameroun. La compagnie incapable de payer ses employés va d’abord opter pour une diminution considérable sa masse salariale de 64%. Ce qui va finalement pousser le président de la république dans un décret, à ordonner la privatisation de la compagnie. Pour essayer d’attirer des actionnaires, il injecte à nouveau 1 milliard pour la relance timide de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *